• Facebook Social Icon
  • © 2019 Copyright. All rights reserved.

The African origin of Candomblé

This project includes: 

Image taken from: Huffpost Brasil

Key words:  Africa, Brazil, politics, religion, identity, society, ideas.

Ce projet cherche à comprendre la relation entre le candomblé brésilien et les religions yoruba. L’objective est de produire un reportage visuel et textuel de cette expérience qui veut résumer l’évolution de certaines cultes qui à eu lieux pendant plusieurs siècles.

 

Je voulu commencer par les Orixás, des êtres d'essence divine qui représentent les forces de la nature. Au Brésil, à cause de la relation des prêtres Catholique avec les esclaves, aujourd’hui  dans chaque temple on trouve plusieurs Orixás, qui sont associé à un au plusieurs saints catholiques ou une des manifestations de la Vierge Marie.

 

En Afrique par contre chaque Orixá était originalement lié à une ville ou pays entier. Il s’ agissait d’ une série de culte régionaux ou nationaux. Le groupe ethnique Yorùbá est divisé en plusieurs subgroupes comme les Kétu, Òyó, Ìjèṣà, Ifè, Ifòn, Ègbà, Èfòn, etc. Cela ont donné origine aux religions des Orìxá. Les Kétu, ont été un important group dans la formation de cette religion au Brésil. Les village yoruba se trouvent dans la région qui était une fois le Royaume d’ Oyo, entre ce qui aujourd’hui ce sont le Nigeria et le Benin.

 

Vu que je me trouvais au Benin pour un autre travail j’ai pu voyager pour 4 semaines et visiter 3 importants villages yoruba au Benin. J ai été à Ketu. Sakété et Ifangni. J’aurais voulu aller à Ouidah mais le temps n’ a pas été suffisant.

 

J’ai pu rencontrer des chefs de culte, des babalawo, des dignitaires traditionnels et des personnes ressources yorubas. Cela à été une expérience qui m’a permit de commencer à établir des premiers contacts qui me m’aideront à retourner au Benin et amplifier mon travail au Nigeria avant d’aller au Brésil.

 

Je suis entrain de chercher des fonds ou quelqu' un interessé à publier ce travail avant de m' engager davantage 

 

Dessous un bref extrait d'un de mes interviews et quelque photos prise avec le tréphone de mon ami et traducteur:

COUVENT OGOUN

 

Présentation de l’interviewé principal :

 

Je suis chasseur du culte OGOUN.

 

Quelle est l’origine de la divinité OGOUN?

 

La divinité Ogoun vient d’Ilé Ifê au Nigéria. Le fétiche n’est pas venu ici à Kétou par lui-même. C’est plutôt son esprit qui s’est déplacé vers nous. Le rôle premier de cet esprit était de prévenir le roi sur les mauvaises choses qui pouvait arriver afin qu’il fasse très tôt des sacrifices pour conjurer ce mauvais sort et faire régner la paix dans tout le village de Kétou. Auparavant, le oricha Ogoun était aménagé dans une maison couverte mais avec le temps, quand les hommes ont commencé par faire ses interdits, il est lui-même sorti de sa case pour se dresser dans la cour de la maison…

 

Quel rôle joue concrètement la divinité Ogoun ?

 

La divinité Ogoun est celle des chasseurs. Quand ils ne comprennent pas bien des choses ou rencontrent des difficultés dans leurs activités, ils lui font des sacrifices pour qu’ils les aident à trouver des solutions. Parfois, quand le problème est énorme, on lui adresse certaines incantations qui font manifester son esprit sur une personne qui dans une transe transmet la solution à la communauté ou la nature du rituel à faire. Autrefois, le oricha Ogoun était un culte de l’aire culturel yoruba mais aujourd’hui, l’effet de la civilisation l’a emporté partout dans le Monde. La divinité Ogoun (du fer) est adorée uniquement que par les chasseurs. Mais pendant la fête annuelle du Oricha Ogoun, tous les chefs de culte y sont souvent invitée ce qui créée une symbiose entre les adeptes des différents divinités…

 

Comment le oricha Ogoun est adoré ?

 

Les reliques des animaux issus des produits de chasse sont gardées dans un endroit aménagé dans les chambres ou devant les maisons près du fétiche en hommage à la divinité. Pour faire des offrandes, les chasseurs offre à la divinité de l’huile rouge, la cola, de l’eau pour implorer sa bienveillance dans leurs activités de chasse. Ils lui font ces offrandes avant d’aller à la chasse.Cependant, pour connaitre la vraie histoire du oricha Ogoun, il faut lui faire des éloges appropriés et pour cela, il faut suivre un rituel. Le Ogoun est un serpent qui a sa nuque au niveau de sa bouche. Pour connaître son histoire, il faut l’assimiler à celle d’un vrai serpent, c’est ce que font les vrais adeptes. Toutes les louanges qui lui sont adressé ont un lien avec le serpent…

 

Quel sont les grands évènements de la célébration du oricha Ogoun et leurs date ?

 

La fête de la divinité du fer Ogoun est une fête annuelle. D’autres la célèbre chaque trois mois. Sinon, chaque fois qu’on a une grâce il faut lui offrir une fête les jours de marché ASSENA de Kétou. Les fêtes du fétiche exigent beaucoup d’argent. Cependant, il y a une grande célébration qui débute du mois d’Aout et s’étend jusqu’au mois de Décembre…

 

Comment est-ce que cette fête annuelle est célébrée ?

 

Elle est célébrée de la même manière que les autres fêtes du Monde. A une journée près avant la célébration, on apprête tout le dispositif ainsi que le type de viande à offrir à la divinité. Cette offrande varie d’une année à une autre. Le jour même, on immole l’animal en offrande au fétiche et on fait ensuite le rituel comme cela se doit. Il y a souvent assez d’invité. Les gens dansent et chantent et on fait aussi des démonstrations. Pendant le rituel, on utilise aussi des fusils avec des fausses bales et on fait des tirs comme pour représenter une partie de chasse…

 

Quels sont les instruments de musique utilisés pour la célébration ?

 

On a les castagnettes ou sonnettes traditionnelles, les tam-tams appelés OGERE (trois tam-tams jumelés), les gons.

 

Qui sont les adeptes du Ogoun ?

 

Tous les hommes peuvent être des adeptes du Ogoun. Mais spécialement pour les femmes, c’est seulement celles qui achètent des produits issues de la chasse ou qui les revendent qui peuvent être des adeptes car il a un grand lien entre ces femmes et le Ogoun. Ces femmes donnent souvent des souscriptions pour la célébration de la fête annuelle. Dans le Monde, à l’exception de la divinité ORO, aucune autre divinité ne fait de discrimination entre les hommes et les femmes.

 

Quelles sont les couleurs qu’on porte pour la célébration du Oricha Ogoun ?

 

Pour les couleurs de célébration, on consulte d’abord l’oracle IFA, c’est lui qui prédit la couleur qu’on doit porter chaque année…

 

Par quels signes reconnaît-on les adeptes du Ogoun ?

 

On les reconnaît par leur vêtement de chasse. Pour la célébration, c’est seulement trois personnes qu’on choisi pour mimer les vrais chasseurs. Les vêtements varient d’un grade à un autre. L’habillement du Président du culte diffère de ses arrières. Sa hiérarchie a aussi son accoutrement. On choisi aussi de petits enfants de chasseurs de 15 ans maximum qui font parti du culte. Ce sont ces enfants qui portent les offrandes à la divinité.

 

Quels sont les interdits de la divinité Ogoun ?

 

Les interdits de la divinité Ogoun sont les suivantes :

 

Seules les initiés font parti du rituel au côté des chasseurs, les prêtes, les femmes proches des chasseurs, les enfants proches des chasseurs ;

Ogoun est contre les envoûtements, et châtie souvent leur commanditaires et leurs complices ;

Ogoun aime la vérité et la transparence ;

On ne porte pas de chaussure pendant les célébrations ni dans les lieux de culte ;

On ne vénère pas le Oricha Ogoun avec les foulards et les chapeaux.

 

Quelle est la langue de célébration du oricha Ogoun?

 

Il y a plusieurs manières de faire des célébrations et cela dépend des objectifs à atteindre. La langue parlée est le yoruba, mais il faut au moins deux personnes pour maîtriser le langage des incantations. Ce sont ces deux personnes qui se chargent du rituel, les autres ne sont que des spectateurs. Le Ogoun est comme Dieu, on peut l’adorer dans n’importe quel langue, il comprend vu qu’il est universel. Mais, il faut lui faire un apprentissage spirituel pour lui adapter une langue fixe…

 

COUVENT SHANGO

Présentation de l’interviewé

 

Je suis gardien de la divinité Shango et je fais aussi des consultations aux personnes  qui en sont dans le besoin.

 

C’est quoi le nom de cette divinité, comment il l’appelle ?

 

Cet Orisha s’appelle AROBA (Shango)

 

Quel est son rôle, sa spécificité ?

 

On lui fait des sacrifices pour lutter contre les maladies lorsque la maladie a été identifiée après consultation de l’oracle IFA. Il se charge aussi de neutraliser par sa puissance,  les malfaiteurs et les sorcières qui veulent faire du mal dans la communauté…

 

Es-ce la divinité qui préserve contre les maladies et les mauvaises attaques ?

 

Oui évidemment. C’est une divinité qui attaque et neutralise  les malfaiteurs par le biais du tonnerre et c’est le lendemain que nous le constatons par le biais de ces conséquences…

 

Quel est l’origine du orisha Aroba ?

 

Le Orisha Aroba vient de l’Etat d’OYO au Nigéria. C’est la guerre du Dahomey qui a créée la division entre les communautés au point où chacun à sa divinité. Tous les yoruba viennent du Nigéria de la ville de Ilé Ifê…

 

Comment est rendu le culte envers le orisha shango ?

 

On l’a rend à travers un culte célébré une fois par an au cours de la saison sèche. Le shango ressemble un peu à l’Oricha Ogoun. Il ne parle pas directement à ses adeptes mais incarne sa volonté dans l’esprit d’un de fidèle qui le transmet le message aux autres…

 

Quels sont les objets et les instruments utilisés dans la célébration du culte Shango ?

 

Pendant la fête, on immole un gros mouton. L’Oricha Shango mange aussi des amendes de colas, et on lui fait aussi des offrandes  de l’huile rouge ou l’huile de palme...

 

Il y a-t-il une musique spécifique pour les célébrations de culte ?

 

Il a plusieurs musiques qu’on joue pour célébrer le culte du shango, ces musiques sont des louanges qu’on lui fait…

 

Quels sont les instruments de musique utilisés ?

 

Pour célébrer le shango, on utilise un tam-tam appelé ‘’bataa’’ c’est un tam-tam qui est aussi utilisé au Nigéria. Celui qui le joue ne chante pas, pour ne pas mal jouer…

 

Il y a-t-il un exemple de ce tam-tam ici ?

 

Non, il faut toujours aller le passer au Nigéria car les gens ne savent pas bien le jouer ici.

 

La transe existe-t-elle dans le shango ?

 

Oui, la transe existe dans le shango, c’est par elle qu’on constate que l’esprit de cet Orisha s’est incarné en quelqu’un…

 

Quand un homme est dans la transe, quel langue parle-t il ?

 

La personne parle uniquement la langue yoruba…

 

Qui sont les adeptes du Orisha Aroba ?

 

Dans les adeptes, il y a plus d’hommes que de femmes…

 

Quelles sont les couleurs utilisées dans la célébration du culte ?

 

Cela dépend de ce que chaque adepte veut, les couleurs ont un symbole et le chois d’une couleur dépend du vœu des adeptes. Mais si la divinité sort, les adeptes s’habillent en rouge…

 

Quels sont les interdits ?

 

Les adeptes du shango ne doivent pas manger de la chair du serpent ; ils ne doivent en aucun cas faire du mal aux autres ; les adeptes ne doivent pas faire du feu avec du bois d’un arbre appelé ‘’Olukpa’’ ; ils ne doivent pas aussi manger les fruits d’un arbre qu’on retrouve dans la forêt…

 

Comment se manifeste la symbiose entre les adeptes du shango et ceux des autres divinités ?

 

Pour faire par exemple une initiation à une nouvelle adepte, il faut réunir tous les prêtes des autres cultes. Il y a une complémentarité entre les adeptes des différents cultes…

 

Comment reconnaît-on les adeptes du oricha shango ?

 

Les adeptes du Oricha shango portent à leur cou ou à leur poignet un collier de couleur bien spécifique par lequel on les reconnaît...

 

Comment faire pour soigner un malfaiteur frappé par la tonnere du Shango ?

 

Quand le tonnerre frappe un malfaiteur, nous sommes souvent interpellé nous ces détenteurs pour faire un rituel sur la personne avant qu’un non- initié ne le touche. Une de ces fois, neuf personnes ont été frappés par le tonnerre du Shango, une fois sur le lieu, nous avons pu récupérer huit d’entres eux mais le commanditaire qui voulait faire du mal aux autres a rendu l’âme. L’Oricha Shango est opposé au mal.

Par exemple, pour un cas de vol ou de mal léger le Oricha ne tarde pas à frapper le malfaiteur. Il suffit qu’on le lui confie. Ogoun est un frère du Shango, ils n’aiment pas le mal. Mais le Shango sélectionne uniquement le malfaiteur principal alors que le Ogoun frappe tout…

 

Au cours de quel évènement peut-on assister au rituel du shango?

 

C’est l’Oracle IFA qui détermine les grands évènements. Il faut maintenir le contact pour être informé. Par exemple, certaines brésilienne se sont fait initiées au culte Shango de par le passé…